Si nous ne faisons rien, nous n'aurons plus un poisson d'ici 30 ans! (Stephan Beaucher)

Mes commentaires sur l'article de Sud Ouest du 22 Février 2018

Le journal Sud Ouest dans son édition du 22 février pour la zone de La Rochelle à publié sous la signature de Mr Baroux un article intitulé "La pêche aux bars fait des vagues"

ou la parole est donnée à deux représentants de la Fédération nationale de la plaisance et des pêches en mer de Charente Maritime et Vendée ainsi qu’au directeur d’une organisation de producteurs de l’île d’Oléron. 

 

Tous les pêcheurs plaisanciers sérieux ne peuvent qu'être d'accord avec l'interdiction de pêche sur les frayères et je les rejoins totalement sur ce point même si cette fédération réclamai encore recement 20 bars par mois pour les plaisanciers ce qui est aussi stupide que l'autorisation de pêche du bar dans le golfe en cette saison.

Toutefois comme le rappelle dans son interview le directeur de l’organisation de producteurs de la Cotinière, sur l’île d’Oléron  s'en prendre aux pélagiques ne sert à rien car il n'y en a pratiquement plus qui pêchent le bar spécifiquement comme je le rappelle depuis longtemps déjà. Il serait temps de s'intéresser aux fileyeurs et aux chalutiers senneurs danois bien plus néfastes comme le montrent les débarquements records des Sables d'Olonnes principal port de débarquements de ces bateaux et d'ailleurs malgré la fermeture aux pélagiques sur Rochebonne les prélèvements massifs continuent On est largement en avance, hélas, par rapport à l'année dernière. Voir le détail des débarquements.

Concernant les propos développés par  Éric Renaud, directeur de l’organisation de producteurs de la Cotinière, sur l’île d’Oléron là c'est du lourd. Je connais bien le monsieur pour l'avoir rencontré lors d'une réunion avec le président du Comité Régional des pêches Poitou Charentes il y a quelques années sur le sujet de la longueur des filets dans le pertuis d'Antioche Réunion d'ailleurs ou assistait également le journaliste Mr Baroux, sans doute un ami de la famille et j'ai pu apprécier la modération des propos de Mr Renaud tant à mon égard qu'a celui de la pêche plaisance en général. Bien sur compte tenu de ses multiples casquettes professionnelles et elles sont nombreuses, son avis, même si je ne mets pas en doute sa sincérité, ne peut pas être objectif 

Comme je l'ai dit plus haut il a raison quand il dit que ce ne sont plus les pélagiques qui pillent le plus la ressource bar dans notre région et c'est effectivement facile de le rappeler compte tenu des déclarations des représentants d’une des fédérations des plaisanciers toutefois Mr Renaud devrait pouvoir et devoir nous expliquer qui a pêché ces prélèvements en hausse et en particulier grâce aux débarquements des Sables. Aurait il un trou de mémoire? Pourtant il est jeune! 

Pour l'ile d'Oléron les prélèvements sur les dernières années sont en progression 188 t en 2015 209 t en 2016 (Source Franceagrimer) et 250 t en 2017  (d'après ses propres chiffres) c'est à dire en progression constante ce qui ne veut pas dire que le poisson est plus abondant mais que les bateaux pêchent mieux avec sans doute des améliorations techniques et peut être des jours de pêche en plus. Et contrairement à ce qui est écrit les scientifiques ne disent que le bar abonde dans le golfe mais seulement qu'on manquait de données fiables et précises ce qui vous serez d'accord avec moi n'est pas la même chose.

Quand il parle de mesure de régulation il se moque du monde! En effet si depuis l'année dernière il a été mis effectivement en place un quota annuel vu sa hauteur c'est une blague.

D'autre part dans la délibération "bar" du comité national des pêches il est autorisé de prélever pour les chalutiers de divers types de 5 à 9 tonnes par quinzaine par bateau Pour les fileyeurs c'est de 3 à 5 tonnes par quinzaine. Voir Arrêté du 15 février 2017 Pour cette année à partir du 1er avril un nouvel arrêté est paru Voir l’arrêté. Il se félicite également que la maille légale soit mise à 38 cm!!! Pour mémoire c'est 42 en zone nord pour tous les pros et 42 cm pour tous les plaisanciers qu'il critique comme d’habitude pour la bonne et simple raison que 42cm c'est de l'avis de tous la taille moyenne de la première reproduction. Il se félicite donc de prélever du poisson qui ne s'est pas reproduit!!! Un aveu grave quand même. 

Encore plus gonflé quand il dit  "La réalité c’est que beaucoup vont en mer et vendent leur poisson sous le manteau" j'aimerais bien qu'il nous amène des preuves et il me trouvera à ces côtés pour protester et demander de lourdes sanctions. Qu'il y ait des voyous chez les plaisanciers sans doute comme dans toutes les corporations et catégories de fraçais y compris chez les professionnels de la mer (pêcheurs et filière) mais il ne faut pas généraliser c'est de la démagogie.

Et quand le journaliste dit "c’est la non-ingérence de la gestion des uns dans les pratiques des autres" Là il peut rêver la mer ne lui appartient pas, la ressource non plus c'est un bien commun et il n'y a strictement aucune raison pour que les citoyens et pas seulement les pêcheurs ne se préoccupent de la protection de la ressource

Le meilleur est à venir avec une déclaration donnée par le journaliste qui est effarante, « il souligne que tous les bars débarqués par les pêcheurs français et commercialisés dans la filière sont capturés dans un cadre légal " Encore heureux quand même"

Il est quand même assez surprenant dans cet article que ni Mr Renaud ni le rédacteur de l’article ne nous expliquent qui à réellement pris les 571 tonnes à la fin de la semaine 7 en hausse par rapport à la même période de 2017. Si c e ne sont pas les pélagiques c’est qui ? Surement pas les petits ligneurs. Les senneurs danois qui ratissent même dans les 12 milles et qui pour certains pourraient pratiquer d’autres techniques ? Les fileyeurs ? ou autres chalutiers de fond ? Je suis preneur des détails que je publierai avec plaisir.

Vous pouvez donner votre avis sur le forum

 

Partagez nos articles et infos avec vos amis sur les différents résaux sociaux

FacebookTwitterLinkedinRSS Feed