Si nous ne faisons rien, nous n'aurons plus un poisson d'ici 30 ans! (Stephan Beaucher)

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Le plateau de Rochebonne sous gestion Natura 2000

Le plateau de Rochebonne sous gestion Natura 2000 il y a 10 ans 7 mois #13909

  • dede17
  • Portrait de dede17
  • Hors Ligne
  • Admin
  • Raleur après les viandards
  • Messages : 3618
  • Remerciements reçus 39
  • Karma: 0
(Article Le Marin du vendredi 6 août 2010 par Jean-Marie Provost)
Publié le vendredi 20 août 2010

Haut-fond mythique du golfe de Gascogne, le plateau de Rochebonne a été placé en zone Natura 2000. Il a été classé au titre de la directive habitat et un document d’objectifs doit donc permettre d’évaluer l’impact des actions des usagers sur l’habitat récif, sur le grand dauphin et sur le marsouin commun. C’est le Comité national des pêches maritimes (CNPM) qui anime l’assemblée devant élaborer le cahier des charges. Celui-ci doit être finalisé d’ici la fin 2012.

D’après le CNPM, 170 navires et 600 marins français et espagnols fréquentent cette zone poissonneuse. Ils y pêchent la langoustine au printemps, le bar à la palangre en été, le bar, le merlu, la daurade au chalut pélagique, le merlu au filet... Mais Dominique Luneau, patron du Maraudeur, un 16 mètres de La Cotinière, souligne que "dans ce secteur, on ne se marche pas dessus. Il n’y a pas de surexploitation de la ressource". Certains pêcheurs craignent en effet qu’à cause du classement en zone Natura 2000, "l’administration vienne avec ses crayons rouges pour donner des leçons à une profession qui a beaucoup évolué".

Plateau de Rochebonne : un plan de gestion Natura 2000 d’ici la fin 2012

Le plateau de Rochebonne, dans le golfe de Gascogne, haut lieu de la pêche notamment à la langoustine, a été placé en zone Natura 2000. Le Comité national des pêches anime le comité qui doit synthétiser les actions à mener pour y préserver l’environnement.

Le plateau de Rochebonne est une zone Natura 2000. La préfecture maritime de l’Atlantique a donné le coup d’envoi de l’élaboration du cahier des charges du site, le 22 avril. Le Comité national des pêches maritimes (CNPM) s’est vu attribuer le rôle de pilote d’un comité regroupant 50 membres. Ce sont des représentants des usagers du site, d’administrations, des collectivités territoriales, des membres d’associations de défense de l’environnement ou d’experts. La prochaine réunion est prévue en septembre.

Cette assemblée aura la charge d’élaborer le document d’objectifs qui synthérisera les actions à mener sur un espace de 9715 hectares en mer. Le plan de gestion doit être finalisé d’ici fin 2012. "Nous sommes au tout début du processus, explique Perine Ducloy, chargé de mission environnement au CNPM. Le classement du plateau de Rochebonne en site Natura 2000 découle de la directive habitat. Il s’agit d’évaluer l’impact des actions des usagers sur l’habitat récif, sur le grand dauphin et sur le marsouin commun". Les usagers sont les marins pêcheurs, des navigateurs, des plongeurs, des pêcheurs plaisanciers et sportifs...

Pour le volet du diagnostic écologique, l’Agence des aires marines protégées supervise un état des lieux de la zone de Rochebonne, qui nourrira le document d’objectifs. Concrètement, cette mission d’observation a été confiée au cabinet Créocéan. Les premières plongées sur le site ont été réalisées début mai. C’est à la lumière de ces relevés que le comité de pilotage va élaborer les mesures à mettre en oeuvre pour préserver l’environnement.

A l’issue de cette concertation et de ces travaux, le document doit encore être entériné par la préfecture maritime. Les différentes préconisations de gestion seront au préalable soumises aux ministères compétents. En raison de sa situation au-delà des 12 milles, les éventuelles futures restrictions pour la pêche devront, enfin, être validées par la Commission européenne.

Le plateau de Rochebonne est, par ailleurs, déjà inclus à l’intérieur du périmètre de la zone Natura 2000 des Pertuis charentais soumise à la directive oiseaux.

"Le secteur est aujourd’hui devenu bien calme"

Dominique Luneau, patrron du Maraudeur, un 16 mètres de La Cotinière, est un habitué des alentours du plateau de Rochebonne. "C’est un secteur où l’on travaille plusieurs mois de l’année d’avril à la mi-août, lors de la campagne de langoustine, indique-t-il. Le plateau est interdit au chalut de fond mais nous travaillons autour, sur des fonds de 80 à 110 mètres. Quand nous sommes au plus près d’Oléron, sur le secteur sud-est, il faut compter 4 heures de route à 10 noeuds. Ce sont des parages de moins en moins fréquentés car le nombre de chalutiers a beaucoup diminué dans le golfe de Gascogne.

Dans ce secteur, on ne se marche pas dessus. Les chalutiers de fond travaillent autour du plateau et les arts dormants sur les roches. Il y a du poisson, notamment du merluchon. La langoustine se travaille autour du plateau, côté sud, côté ouest, côté nord-ouest. Les fonds sont mêlés, il y a du caillou, de la vase, des blocs. Il n’y a pas plus de risque de crocher qu’ailleurs.

D’Oléron, nous sommes une quinzaine à travailler sur le secteur au chalut de fond. Un autre professionnel de chez nous est saisonnièrement au filet dans le secteur. Sinon, il y a des Croisicais dans le nord du plateau et quelques Sablais mais beaucoup moins que par le passé. C’est bien le maximum si on travaille à trente bateaux dans cette zone au printemps. Il ny a pas de surexploitation de la ressource.

Des Espagnols, nous en voyons parfois quelques-uns sur zone, épisodiquement. Aujourd’hui le secteur est bien calme. A La Cotinière, notre port a moins de producteurs et pourtant les tonnages augmentent malgré nos vieux bateaux de plus de 20 ans".

Une zone stratégique pour la pêche

Le Comité national des pêches maritimes a évalué l’activité sur le plateau de Rochebonne à 170 navires de pêche et 600 marins français et espagnols. Le site est majoritairement fréquenté lors de pêches saisonnières. La langoustine au printemps, le bar à la palangre en été, le bar, le merlu, la daurade au chalut pélagique, le merlu au filet... C’est une zone poissonneuse fréquentée par des unités de l’ensemble du golfe de Gascogne.

Interdit au chalut de fond, le chalutage sur la roche est autorisé, aux pélagiques, à raison de 2 mois tous les 2 ans. Ce site est ouvert en alternance avec celui du plateau de l’île d’Yeu, situé au large de l’île vendéenne. Il s’agit d’une survivance des accords Pellerin élaborés dans les années 1970 pour établir un règlement de cohabitation entre les arts traînants et les caseyeurs.

Il y a quelques années, les parages du plateau étaient très fréquentés par les palangriers espagnols, notamment dans la zone sud-ouest où la cohabitation avec les chalutiers a parfois fait des étincelles. En octobre 1995, des coups de feu ont été tirés du chalutier sablais Crazy Horse à l’encontre du palangrier Manuel Herreira. Les Français étaient excédés par les palangres de plusieurs milles de long posées par la flotte ibérique. L’ambiance s’est néanmoins apaisée depuis le temps où régnait "la loi du plus fort sur zone" selon les termes d’un patron vendéen.
"C’est notre garde-manger"
"Nous n’avons pas connaissance qu’il s’agisse d’une zone où la cohabitation entre les métiers est plus compliquée qu’ailleurs", indique-t-on à la direction interrégionale de la Mer nord Atlantique -Manche ouest. Même son de cloche à la cellule surveillance des pêches du Crossa Etel, où une attention particulière est portée sur la flotte pélagique.

"Le plateau de Rochebonne reste une zone stratégique pour l’ensemble des pêcheurs des Pays de la Loire, affirme pour sa part le président du comité régional des pêches, José Journeau. Ce secteur, c’est un peu notre garde-manger".

Au From sud-ouest, le directeur Pascal Heid reconnaît que "le secteur de Rochebonne est fréquenté saisonnièrement par les chalutiers rochelais, en complément de la saison de seiche. Nous ne sommes pas de grands pêcheurs de langoustines comme les Bretons mais cela peut représenter 2 à 3 tonnes par bateau". A l’approche des prochaines réunions de concertation sur l’avenir de Rochebonne, les professionnels sont globalement sur la défensive si d’éventuelles restrictions sont envisagées. Dans certains ports, on redoute en effet que "l’administration vienne avec ses crayons rouges pour donner des leçons à une profession qui a beaucoup évolué".

Un haut-fond mythique du golfe de Gascogne
Le plateau de Rochebonne, théâtre de naufrages historiques, abrite encore des épaves. Mais c’est surtout la particularité de son relief sous-marin, recelant de nombreuses espèces de poissons, de crustacés et de cétacés, qui en fait un lieu unique.

A 30 milles à l’ouest de l’île de Ré et à 35 milles au sud de l’île d’Yeu, le plateau de Rochebonne est un haut-fond très réputé des pêcheurs du golfe de Gascogne. Ces parages sont connus pour leurs dangers. Sur la carte du plateau continental, Rochebonne apparaît comme une pointe échancrée sur la ligne de fond des 50 mètres

En surface, le secteur est balisé par quatre bouées dont deux cardinales. L’une à l’extrémité nord-ouest et l’autre au sud-est. Deux autres marques au sud-ouest et au nord-est délimitent la zone formant un losange étiré, considéré comme une sorte de giratoire en pleine mer pour la navigation maritime.

Sur la route d’accès des ports de Bordeaux ou de La Rochelle, il s’agit de l’écueil le plus éloigné des côtes de l’Hexagone. Les têtes de roches de La Congrée et de Pierre Levée remontent respectivement jusqu’à 3,3o et 4,10 mètres au-dessous de la surface.

Dans le détail, l’appellation plateau est jugée impropre par les connaisseurs des lieux. Ils parlent plus volontiers d’ "échine rocheuse" ou de "ligne de crêtes sous-marines", comme le souligne Roland Mornet, auteur et ancien capitaine de navire océanographique.

575 victimes
Dans son livre intitulé Pêcheur, l’ancien armateur de l’île d’Yeu Bernard Groisard décrit ainsi les lieux : "C’est le plus grand et le plus beau massif rocheux du golfe de Gascogne. Un côté abrupt à l’ouest-sud-ouest, près de 80 mètres de dénivellation à proximité de La Congrée. Un tombant à l’est-nord-est en pente douce. Un plateau et des sommets au centre, un allongement de petites roches vers le nord-ouest et de la même façon, vers le sud-ouest".

Cette configuration des fonds a une incidence sur les courants et l’état de la mer. Les vagues y sont plus violentes à cause du relèvement brutal des fonds à l’extrémité nord-ouest du plateau. Les parages ont marqué la mémoire des marins pêcheurs. Et selon les conditions de mer, certains ont vu la roche émerger à la faveur d’une grosse vague comme l’atteste Philippe Airaud, marin pêcheur à la retraite à Saint Gilles Croix de Vie. Dans le même port, Jean-Claude Ragonit se souvient d’avoir vu "les fouets" en pleine mer. Il s’agit de ces grandes algues laminaires qui se sont développées à profusion sur ce site.

"La seule roche visible est celle de La Congrée, confirme un pêcheur vendéen. Elle est bien reconnaissable à sa forme arrondie avec des fondations en ciment en son sommet".

Au cours du XXè siècle, un projet de phare y a été envisagé. L’idée défendue par le comité local des pêches des Sables-d’Olonne a été relayée par le député de la circonscription littorale vendéenne, Pierre Mauger, en 1968.

Redouté, le plateau de Rochebonne a été le théâtre de naufrages. Le plus célèbre est celui du paquebot Afrique, de la Compagnie des chargeurs réunis, survenu dans la nuit du 11 au 12 janvier 1920. Il a fait 575 victimes. L’épage repose aujourd’hui par 50 mètres de fond dans un secteur sablonneux.

La particularité du relief sous-marin induit des effets de courants avec des conséquences sur le développement de la faune et de la flore sur la roche et ses alentours. Les cavités, les anfractuosités, les épaves abritent une importante faune récifale. Mais la barrière rocheuse n’est pas qu’un habitat pour les poissons et crustacés. "Elle constitue un élément perturbateur des courants marins", poursuit Roland Mornet.

Des études anciennes de l’Ifremer ont mis en évidence "un système complexe de la circulation marine avec la présence de cyclones hydrologiques et des mouvements circulaires anticycloniques semble-t-il plus particulièrement pour les parages nord du haut-fond".

Le relief forme des cathédrales
Ces brassements auraient un effet bénéfique enrichissant cette partie du golfe en sels minéraux d’où découle le cycle planctonique. Ces phénomènes attirent de nombreuse espèces de poissons, de crustacés et même des squales. Dans ses écrits, Anita Conti, qui a partagé le quotidien des pêcheurs au début du XXè siècle, parle de la présence de requins-pèlerins sur les lieux.

La roche granitique de Rochebonne a été immergée au cours de la dernière déglaciation, il y a plus de 10 000 ans, lors de la transgression flandrienne qui a relevé le niveau de la mer. Les plongées effectuées sur place évoquent un paysage sous-marin varié selon les secteurs explorés. Près de Pierre Levée, le fond présente l’aspect d’un chaos entre des gros blocs où s’enfoncent des crevasses profondes. "Le relief sous-marin enregistré au sondeur forme des cathédrales", rapporte Roland Mornet. D’autres écrits confirment "un ensemble chaotique fait de parois faillées presque verticales et des replats garnis de galets accumulés". Les pêcheurs fréquentant les lieux ont déjà ramené des morceaux de granite rose. D’importants blocs de coraux de type madréporaires ont été relevés par le passé.

Le quadrillage des zones de pêche par les professionnels, avec relevés à l’appui à la sonde, permet d’établir la variété des fonds du plateau et de ses alentours. Dans le prolongement de la dorsale au nord-ouest, Les Banches vertes présentent des affleurements rocheux de schistes verts. Au sud du plateau, plusieurs secteurs vaseux sont dénommés les Trous de Rochebonne, puis encore plus au sud, ce sont les Fonds pourris. A l’est, les Marzelles recèlent des fonds de coquilles sèches brisées et de galets. A l’est-nord-est, La Sommaille correspondrait à l’emplacement d’un ancien cordon dunaire désormais immergé. Autant de parages poissonneux que des générations de pêcheurs ont exploré au fil de leurs campagnes.

Article Le Marin du vendredi 6 août 2010 par Jean-Marie Provost
Stoppons la surpêche pour protéger la ressource et soyez raisonnable dans vos prélèvements
www.lepecheurresponsable.com
twitter.com/#!/dede17_86
www.facebook.com/profile.php?id=100002962951917&sk=wall
Dernière édition: il y a 3 ans 8 mois par dede17.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: Le plateau de Rochebonne sous gestion Natura 2000 il y a 10 ans 7 mois #13913

  • dede17
  • Portrait de dede17
  • Hors Ligne
  • Admin
  • Raleur après les viandards
  • Messages : 3618
  • Remerciements reçus 39
  • Karma: 0
Comme vous l'avez vu dans le post précédent le plateau de Rochebonne va être classé Natura 2000 au titre de l'habitai. Je participe aux réunions d'études et de préparation je souhaiterais avoir des infos des pêcheurs allant sur cette zone dangereuse mais poissonneuse, vous pouvez le dire ici ou me contacter en MP à votre choix. Merci
Stoppons la surpêche pour protéger la ressource et soyez raisonnable dans vos prélèvements
www.lepecheurresponsable.com
twitter.com/#!/dede17_86
www.facebook.com/profile.php?id=100002962951917&sk=wall
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: Le plateau de Rochebonne sous gestion Natura 2000 il y a 10 ans 7 mois #14029

  • dede17
  • Portrait de dede17
  • Hors Ligne
  • Admin
  • Raleur après les viandards
  • Messages : 3618
  • Remerciements reçus 39
  • Karma: 0
Pour ceux que ça intéresse des documentations et compte rendu sont disponibles à la page plateauderochebonne.n2000.fr/espace-d-ec...les-reunions-passees
Stoppons la surpêche pour protéger la ressource et soyez raisonnable dans vos prélèvements
www.lepecheurresponsable.com
twitter.com/#!/dede17_86
www.facebook.com/profile.php?id=100002962951917&sk=wall
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: Le plateau de Rochebonne sous gestion Natura 2000 il y a 10 ans 3 mois #14782

  • dede17
  • Portrait de dede17
  • Hors Ligne
  • Admin
  • Raleur après les viandards
  • Messages : 3618
  • Remerciements reçus 39
  • Karma: 0
Une nouvelle réunion à eu lieu à La Rochelle mercredi dernier. Il a été décidé d'établir un questionnaire pour les pêcheurs récréatifs. Bien que ça soit assez loin des côtes je sais que quelques pêcheurs d'Oléron, La Rochelle, les Sables y vont régulièrement quand il fait beau. Il serait intéressant qu'ils répondent à ce questionnaire si on ne veut pas que des décisions soient prises sans notre avis. Vous trouverez ci dessous ce questionnaire

Fichier attaché :

Nom du fichier : Enquete_pe...ve_0.pdf
Taille du ficher :829 ko


Visiter la galerie d'images sur le site
Stoppons la surpêche pour protéger la ressource et soyez raisonnable dans vos prélèvements
www.lepecheurresponsable.com
twitter.com/#!/dede17_86
www.facebook.com/profile.php?id=100002962951917&sk=wall
Dernière édition: il y a 10 ans 3 mois par dede17.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: Le plateau de Rochebonne sous gestion Natura 2000 il y a 9 ans 8 mois #15250

  • dede17
  • Portrait de dede17
  • Hors Ligne
  • Admin
  • Raleur après les viandards
  • Messages : 3618
  • Remerciements reçus 39
  • Karma: 0
De nouvelles infos intéressantes, le projet suit son cours C'est sur cette page
Stoppons la surpêche pour protéger la ressource et soyez raisonnable dans vos prélèvements
www.lepecheurresponsable.com
twitter.com/#!/dede17_86
www.facebook.com/profile.php?id=100002962951917&sk=wall
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.102 secondes

Partagez nos articles et infos avec vos amis sur les différents résaux sociaux

FacebookTwitterLinkedinRSS Feed

LOGO HR hr

logo pascal capitaine

logomrenquet2