Si nous ne faisons rien, nous n'aurons plus un poisson d'ici 30 ans! (Stephan Beaucher)

Projet de quotas Européen sur le bar

Informations fournie par le site de l'association des ligneurs de Bretagne

La Commission vient de publier un « non-paper » sur le sujet : elle envisage de mettre en place un système de gestion basé sur un TAC dès 2013. Particularité : les pêches de loisir verraient elles-aussi se mettre en place un système de gestion dont chaque Etat aurait l’initiative.
Ce « non-paper » n’existe qu’en version anglaise. Compte tenu de l’importance des enjeux, nous vous livrons ci après une traduction partielle du document.
Pour ceux qui préfèrerent la version originale le document est ici
Introduction :
Les captures de bar ont augmenté significativement depuis le début des années 90. A la lumière des tendances observées, il serait prudent d’instaurer un TAC (taux admissible de captures) pour cette espèce. Une clé d’allocation basée sur les captures pourrait se baser sur les données de débarquement 2010 et 2011.
Captures :
Il y a une augmentation des captures commerciales depuis le milieu des années 80, avec une diminution récente depuis 2010. L’espèce est ciblée par des flottilles côtières et hauturières. Les flottilles hauturières opèrent de novembre à avril sur les zones de reproduction. Les captures opérées par les flottilles côtières sont le fait de captures accessoires, ou de pêches dirigées saisonnières. Dans certaines régions, notamment la France, une diminution du rendement par unité d’effort de pêche a été constatée, affectant particulièrement les métiers côtiers sans qu’il soit possible de préciser s’il s’agit d’un déclin d’abondance ou d’un changement dans la répartition spatiale.
Pêches de loisirs :
Un aspect particulier du management de cette pêcherie réside dans l’importance des captures opérées par la pêche récréative. Les pêches de loisirs en France sont estimées à un niveau équivalent à celui des pêches commerciales (+-5000T).
Les Etats ont mis en place différents systèmes de gestion des pêches récréatives qui ont eu un impact sur les niveaux de captures des pêches commerciales ces dernières années. Par exemple l’Irlande a interdit les pêches commerciales de bar et fixé une taille limite de capture plus forte. Le Royaume Uni a interdit la pêche au chalut pélagique en bœufs depuis 2005 pour protéger les cétacés. Cependant, d’autres Eats poursuive ces pêcheries. En France, une taille de capture supérieure a été mise en place pour les pêches de loisir (erreur ?). D’autres pays ont mis en place différentes mesures comme des limites maximales de capture, des cantonnements protégés, et différentes tailles minimales de capture.
Les opérations de marquage du bar montre qu’au-delà de 3 ans, le bar séjourne en haute mer dans les zones de reproduction et rejoint ensuite la côte avec un fort taux de retour vers les zones d’origine. Cependant, il n’est pas possible de démontrer l’effet de ces mesures de gestion sur les niveaux de stock, ou s’il y a un changement dans la répartition géographique de l’espèce.
Il est demandé aux Etats de mettre en place des mesures de gestion de cette pêche de loisir compatible avec la PCP. Dans le cas présent, et vu l’importance des ces captures des pêches récréatives, ces mesures de gestion doivent être cohérentes avec les décisions prises pour les pêches commerciales. A défaut, celles-ci seraient sans effet positif.
Avis du CIEM
Les stocks de bar doivent être gérés suivant les principes de précaution. Dans les avis formulés en 2004 et 2011, le CIEM souligne le manque d’informations pour évaluer le statut exact de l’espèce, les paramètres de gestion ou les structures du stock. Cette année la Commission a expressément demandé au CIEM de formuler un avis pour une mise en application éventuelle d’un dispositif de régulation en 2013.
Le groupe de travail spécialisé du CIEM formulera un avis qui servira de base aux possibles mesures de gestion qui seront décidées. L’avis devra porter sur les niveaux de captures, et sera basé sur une approche de précaution. L’avis sera décliné en fonction de stocks proposés par le groupe de travail :
a) ICES Divisions IV b,c and Vlld;
b) ICES Divisions VIIe,h;
c) ICES Divisions VllaXg;
d) ICES Divisions IVa,VIa and VIIb,c,j,k and subarea XII;
e) ICES Divisions VIIIa,b,d
f) ICES Division VIIIc
g) ICES Division IXa
Le CIEM fixera les références en octobre. Ceci inclura une analyse en profondeur des données qui pourrait conduire à une redéfinition des zones de gestion. Il est proposé de travailler pour l’heure sur les zones de répartition habituellement retenues et correspondant au mieux au découpage des CCR.
Clé d’allocation :
Il est proposé une répartition en fonction des zones précitées.
Un travail reste à mener, notamment pour préciser la répartition entre pêches commerciales et pêche de loisir.
Suivent les répartitions par zone (voir le document original en anglais).

alt

Archives Fil d'Actualités du Collectif Bar Européen

 

Stop aux dépenses et subventions aveugles

Charte de la pêche de loisirs (suite mais pas fin hélas)

Charte de la pêche de loisirs, ça avance...........lentement

Travail très intéressant dans le parc naturel marin d'Iroise

Nouvelle taille légale pour le maigre

Les propositions pour la politique commune des pêches de la commission européenne sont publiées

C'est aujourd'hui 13 juin que nous commençons à manger le poisson des autres

Arrêté imposant le marquage des captures effectuées dans le cadre de la pêche maritime de loisir

Suite à la charte de la pêche de loisirs, première circulaire

Semaine européenne de la pêche 2011 - Retour vers le futur du 4 au 12 juin 2011

Politique commune des pêches: Après les associations dont Océan 2012 les scientifiques montent au créneau

Pêche illicite : la Commission européenne renforce les systèmes de traçabilité

Diversité, identification et classification des poissons d'Atlantique Nord-est, de Méditerranée et des zones limitrophes

Le patron du Cornelia Adriana n'a décidément rien compris…

22 chalutiers russes à l'assault de la bande côtière sénégalaise

93 organisations appellent le Président Barroso à la fin des subventions nuisibles à l'environnement.

Incroyable mais vrai

Les pêcheries espagnoles à l'amende sur le maquereau

Premier rapport d'étape du Grenelle de la Mer

Comment changer la politique commune de la pêche européenne en 2012

Grenelle de la mer : 8 nouveaux parcs naturels marins d'ici 2013

Règle autocollante du CBE : une innovation pour une pêche responsable!

Accord ACP avec les Comores : cherchez l'erreur

Le CBE endeuillé

C'est la saison du bar, allons y !!!

Le PNUE appelle à réformer les aides à la pêche

La FAO publie les premières directives visant à réduire les rejets de poissons

Trois chalutiers russes prisonniers des glaces

Que restera-t-il de la pêche française à horizon de 3 à 5 ans?

L'Islande et la Norvège poids lourds de la pêche face à l'Union Européenne

Belize interdit le chalut dans sa ZEE

Tragédie en mer pour la pêche coréenne

Quand le WWF cafouille sur le pangassius vietnamien (drame en deux actes)

Matsuri labellisé "Friends of the seas

L'écosse accélère le pas vers les quotas de capture

Islande encore: Certification internationale sur la gestion de la morue

Maquereau : La crise se durcit sérieusement entre l'Europe et l'Islande

Carton rouge à Thalassa. Cette émission prend la défense des chalutiers destructeurs

Vers un renforcement des contrôles et des sanctions

Vers une protection renforcée du bar en Irlande

Campagne de marquage Ifremer

Thonier espagnol (suite)

Signature charte sur la pêche de loisirs

Un thonier espagnol en délicatesse aux USA

Enquete sur la pêche récréative sur le plateau du four

Le CBE rejoint la coalition Océan2012 et signe la déclaration de la Corogne

Thon rouge : début de campagne difficile pour un saison qui sera décisive

IN MEMORIAM : John Leballeur

Irlande : Gigantesque fraude à l’étiquetage

Le CBE monte au créneau dans le projet de certification de la sardine de bolinche sur le sud bretagne

 L'EFSA évalue les risques liés aux parasites des poissons

Le saumon d'élevage plane sur des records

Conflits entre pêcherie

Gros conflit entre pêcheurs et aquaculture

La baudroie au centre d'une affaire d'état

Règle autocollante du CBE : pour une pêche responsable!
Qui sommes nous

 

logo collectif bar européen

Le Collectif Bar Européen

 

Le Collectif Bar Européen est une association de type loi 1901 créée en 2001 suite au constat de la dégradation croissante des ressources halieutiques.

Il est à l’origine constitué par un regroupement de pêcheurs sportifs ou professionnels pratiquant des techniques artisanales (ligneurs par exemple). Chacun est soucieux de voir la ressource gérée de manière plus raisonnable et raisonnée. Le Bar a été choisi comme emblème car c’est une espèce particulièrement prisée tant par les récréatifs que par les professionnels. Le CBE reçoit le soutien de nombreuses sociétés liées au monde de la pêche et d’associations respectueuses de l’environnement.

Le CBE prône un dialogue constructif avec l’ensemble des intervenants de la filière pêche, des instances administratives et politiques tant françaises qu’européennes.

Il est devenu au fil des années un interlocuteur de référence.

Vous pouvez nous rejoindre et soutenir notre action

Nous avons également produit une étude sur les prélévements des pêcheurs récréatifs basé sur le diagnostic de l'étude BVA/IFREMER mais en ne tenant compte que des poissons prélevés par la pêche de loisirs. Les résultats ont été présentés en mars 2010 lors d'un colloque scientifique à Rochefort. Sa pertinence a été saluée par l'ensemble des participants. Vous pouvez le télécharger à la page Comparatifs des prélévements pros/récréatifs

 

 

Partagez nos articles et infos avec vos amis sur les différents résaux sociaux

FacebookTwitterLinkedinRSS Feed