Si nous ne faisons rien, nous n'aurons plus un poisson d'ici 30 ans! (Stephan Beaucher)

Etude des débarquements des bars en 2017 et perspectives 2018

Le récapitulatif des ventes en criées publié par France Agrimer est comme d'habitude intéressant concernant les débarquements de bars espéce,rappellons le, en grand danger d'apres les scientifiques sérieux. 

 Pour 2017 le total des débarquements est de 2406 tonnes contre 2390 en 2016 même si la hausse est faible elle est quand même là alors que tout le monde sérieux souhaite une baisse. En valeur elle est de 33 171 000 € contre 33 216 000 en 2016 ce qui montre bien que quand le tonnage augmente les prix baissent ce qui est logique mais alors pourquoi en prendre trop? Le document est ici 

Je vais surtout m'intéresser à ce qui se passe dans le golfe de Gascogne c'est à dire la zone en dessous du 48eme parallele car c'est une zone ou aucune réglementation européenne spécifique n'a été hélas décidée pour 2017 ni pour 2018 alors que pour la Manche et la mer du Nord une réglementation assez stricte (même si insuffisante) est appliquée. 

Nous avons vu plus haut que le total des débarquements en 2017 est de 2406 tonnes (détail par criées national). La part des criées du Golfe de Gascogne est elle de 2052 tonnes soit plus de 80% du total et pour un montant de 28 261 000 € (sauf erreur ou omission de ma part) Le document est ici 

Quand on regarde le détail par criées de on s'aperçoit de suite que c'est dans le port des Sables d'Olonne et de loin que ces débarquements sont les plus fort avec 478 tonnes en hausse de 22% par rapport à 2016. Le deuxieme port est celui de La Côtiniére sur l'île d'Oléron avec 248 tonnes soit presque 50% de moins. Cette différence et la forte hausse des Sables s'expliquent certainement par le type de bateaux pratiquant cette pêche car aux Sables d'Olonne depuis quelques années de nouveaux bateaux ou bateaux modifiés explotent une technique inconnue à La Cotiniere. Malheureusement je n'ai pas pu me procurer le détail par bateaux des Sables et n'en ait pas la preuve (si quelqu'un peut me les fournir je le remercie vivement)

A la lecture de ce tableau on s'aperçoit aussi de la différence de prix moyen au kilo dans les différentes criées puisque ça va de 18,80 € à Audierne à 9,49 € à Arcachon soit une différence de presque lue double. En prix global Audierne vend donc pour 77 tonnes 1 450 000 € et Arcachon avec 153 tonnes (2 fois plus) encaisse 1 454 000 € (quasiment la même chose) Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai quand même l'impression qu'on marche sur la tête et qu'on ne réfléchit pas beaucoup dans le monde des pêcheurs professionnels. Cette différence se vérifie également sur les cinq dernieres années sur ce graphique   ICI ou l'on voit nettement que plus le tonnage baisse plus le prix augmente Alors pourquoi massacrer la ressource qui n'est pas inépuisable et en danger? 

D'ors et déjà on peut craindre le pire pour 2018 car les prélévements continuent d'augmenter fortement puisqu'à la date du 7 ars 2018 on était déjà à 819 tonnes de débarquées contre 783 l'année derniére avec pour certaines tailles de fortes baisses du prix au kg. Pour confirmer la hausse des prélévements le port des Sables à la fin de la 9eme semaine soit au 3 mars avait déja débarqué plus de 213 tonnes contre à la même période de 2017 122 tonnes plus de 90 tonnes de plus en moins de 3 mois!!!! ou s'arretera t'on?.

Ce monde devient fou et il est évident que si rien n'est fait rapidement par la commission européenne on court à la catastrophe et que rapidement le bar aura disparu. 

Vous pouvez allez en discuter sur le forum pour donner votre avis

 

Si vous constatez des erreurs ou omission toujours possible me contacter et apres vérification ça sera corrigé

 Soource France Agrimer

 

Partagez nos articles et infos avec vos amis sur les différents résaux sociaux

FacebookTwitterLinkedinRSS Feed